A little tenderness makes a big difference

Le lait Alpin, un ingrédient essentiel à la fabrication du chocolat Milka !

Si le chocolat Milka est si tendre, c’est que tout commence par la façon dont le lait est approvisionné. Depuis 120 ans, Milka s’approvisionne en lait provenant à 100% du pays Alpin auprès de 800 fermes qui comptent en moyenne 60 vaches dans un rayon de 100 km au cœur de la région alpine* des hautes vallées des Alpes, dans le sud de l’Allemagne, en Autriche et au nord de l’Italie.


En 1901, en Suisse, Carl Russ, gendre de Philippe Suchard a l'idée de démocratiser le chocolat en le rendant accessible à tous. C’est lui qui ajoute au cacao le bon lait Alpin pour améliorer le goût et la consistance du chocolat en tablette. Il donne naissance au chocolat Suchard Milka en combinant un nom de marque facile à retenir – Milkch (lait) et Kakao (cacao) – avec la couleur emblématique de l’Art Nouveau, le violet, et le symbole du lait Alpin : les vaches. Depuis sa création, le logo Milka a très peu évolué : la typographie exprime par la couleur blanche, le lait du Pays Alpin et par l’écriture manuscrite le monde de l’enfance et par la rondeur, la tendresse !

Dès 1901, le premier emballage du chocolat Milka est orné d’une vache en noir&blanc sur fond de paysage Alpin. La vache atteste depuis le lancement de la marque, la présence du lait et incarne les valeurs de Milka comme l’authenticité, la naturalité, la tendresse.


Aujourd’hui Milka souhaite réaffirmer son engagement continu en faveur d’un lait 100% Alpin et de pratiques d’élevages respectueuses. Tout le lait utilisé dans le chocolat Milka provient de 800 fermes qui comptent en moyenne 60 vaches dans une région de 100 km au cœur du Pays Alpin. .

La marque travaille en partenariat avec des producteurs locaux pour s’approvisionner en lait Alpin des hautes vallées des Alpes, dans le sud de l’Allemagne, en Autriche et au nord de l’Italie.

La lait Alpin Milka est approvisionné de cette manière depuis 120 ans, ce qui permet non seulement de soutenir les exploitations familiales, d'assurer de bonnes pratiques agricoles et le respect du bien-être animal pour produire le chocolat le plus tendre.